Séquence L’île au trésor

12,00 

Cette séquence didactique pour les élèves de 6ème s’inscrit dans le cadre de l’objet d’étude « récits d’aventures ». Elle s’appuie sur des lectures analytiques de textes extraits du roman L’Île au trésor, écrit par Robert Louis Stevenson. Les élèves explorent, au fil des lectures, la manière dont l’auteur entretient le suspense et crée des retournements de situation.

32 documents fournis au format .pdf : plan de séquence, textes, lectures analytiques, cours, évaluations, exercices de vocabulaire et corrigés.

Les fiches sont triées dans deux dossiers : un pour les élèves, l’autre pour l’enseignant.

Catégorie :

En classe de 6ème, dans le cadre de l’objet d’étude « récits d’aventures », le programme de Français recommande la lecture intégrale d’un classique du roman d’aventures. Cette séquence permet aux élèves de réfléchir à l’utilisation du suspense et des retournements de situation dans les textes narratifs. Au fil de leurs lectures, ils interrogent la manière dont l’auteur parvient à capter leur attention et à renouveler leur intérêt pour l’histoire. Comment tenir le lecteur en haleine ? C’est la problématique centrale de cette séquence.

Pour quels enseignants cette séquence a-t-elle été conçue ?

Les séquences que je propose sur ce site sont principalement conçues pour les enseignants :

  • qui n'ont pas reçu de formation didactique.
  • qui se sentent en difficulté pour construire leur séquence.
  • qui, pour des raisons personnelles ou professionnelles, n'ont pas eu le temps de préparer leurs cours.

Vous ne devriez pas acheter cette séquence si...

Cette séquence risque de ne pas vous convenir si :

  • vous cherchez une séquence miraculeuse avec des activités hors du commun qui vous permettront de briller sans effort en salle des professeurs...
  • vous êtes déjà très à l'aise dans la construction de séquences didactiques.
  • vous recherchez une séquence contextualisée dans une progression annuelle.
  • vous souhaitez une séquence qui propose des différenciations pédagogiques (une différenciation standardisée est rarement efficace car elle doit s'adapter à votre classe et à vos élèves).

Que trouve-t-on dans cette séquence ?

Le contenu de chaque séquence est décrit dans sa fiche de présentation (voir ci-dessous). Vous n'y trouverez rien de plus que ce qui est explicitement annoncé. Si un type d'activités n'est pas mentionné, c'est que la séquence concernée ne fournit pas ce genre d'exercices.

Les séquences sont standardisées et conçues pour être simples à utiliser (même sans connaissance du jargon professionnel) mais il vous appartient de les personnaliser en ajoutant des éléments didactiques qui vous semblent pertinents, notamment au regard de votre propre progression annuelle.

Les documents sont présentés de la manière suivante :

  • Plan de séquence : disponible dans les illustrations de la fiche de présentation (voir-ci-dessus), il vous indique l'ordre des séances ainsi que les compétences travaillées.
  • Guides de lectures analytiques : une première colonne indique les modalités d'exécution de chaque activité (durée indicative, travail individuel, en binôme ou en groupe, à l'oral ou à l'écrit...). La deuxième colonne contient les différentes questions posées par l'enseignant au cours de la séance. La troisième colonne fournit les réponses à ces questions. Les lectures analytiques ne sont problématisées que lorsque cela semble pertinent. Les problématiques de séances présentent un intérêt pédagogique uniquement quand elles émanent des impressions de lecture de la classe et posent un débat lié à la compréhension du texte.
  • Les textes : il s'agit des textes littéraires étudiés. Les lignes sont numérotées. Une illustration est généralement proposée. Parfois, on trouve aussi des notes lexicales. En revanche, vous ne trouverez ni activités ni questions sur ces fiches.
  • Les fiches d'étude de la langue : les fiches mémo exposent les cours d'étude de la langue. Parfois, elles contiennent des trous à remplir en classe (le corrigé est alors fourni). Si le mémo est accompagné d'une fiche d'exercices, le corrigé est fourni. Le scénario pédagogique de ces séances d'étude de la langue n'est pas fourni.
  • Les évaluations : une évaluation de lecture et un travail d'expression écrite sont proposés. Le corrigé et les barèmes sont fournis. Les évaluations s'appuient sur une notation chiffrée dans la mesure où les systèmes d'évaluation des compétences varient d'un établissement scolaire à l'autre.

Est-il possible de demander un remboursement si la séquence ne vous satisfait pas ?

Selon l’article L221-28 du Code de la consommation, le droit de rétractation ne peut pas être exercé pour les contrats de fourniture d’un contenu numérique non fourni sur un support matériel dont l’exécution a commencé après accord préalable exprès du client et renoncement exprès à son droit de rétractation.

Aussi, lorsque vous validez votre commande, vous devez cocher une case pour indiquer que vous avez lu les Conditions générales de prestations de service et que vous renoncez à votre droit de rétractation.

Aucun remboursement ne sera donc effectué.

Vous hésitez encore ?

Un formulaire de contact est à votre disposition. N'hésitez pas à me poser vos questions avant d'acheter.

1. Lancement de séquence : les pirates et les personnages du roman

Les élèves entrent dans cette séquence par l’étude d’une illustration d’Howard Pyle. En l’observant attentivement, ils réfléchissent à la manière de vivre des pirates et en définissent quelques caractéristiques.

Un tableau à compléter leur permet ensuite d’identifier les principaux personnages du roman de Stevenson. Si certains élèves ont du mal à retenir les noms des personnages et leurs rôles dans le récit, ils pourront consulter cet outil au cours de la séquence.

2. Découvrir le récit d’aventures : suspense et retournements de situation

La séquence pédagogique s’articule ensuite autour de 8 lectures analytiques de textes extraits du roman L’Île au trésor :

  • Chapitre 1
  • Chapitre 6
  • Chapitre 8
  • Chapitres 10 et 11
  • Chapitre 26
  • Chapitre 28
  • Chapitre 32
  • Chapitre 34

Ces textes permettent de suivre les principales étapes du roman. Les élèves qui auront eu des difficultés à lire l’intégralité de l’œuvre auront ainsi la possibilité de comprendre l’intrigue. Lors des séances de lecture analytique, on insistera particulièrement sur l’étude des qualités du héros et l’interprétation des sentiments. On montrera également aux élèves comment l’intérêt du lecteur est sans cesse relancé grâce au suspense et aux retournements de situation.

Par ailleurs, la lecture intégrale d’un roman permet d’exposer aux élèves le fonctionnement du schéma actanciel. On soulignera notamment le fait que les péripéties font évoluer et grandir le personnage principal.

3. Étude de la langue : enrichir le vocabulaire et découvrir les temps du récit

On profite de cette séquence, consacrée à la question du récit, pour présenter aux élèves l’imparfait et le passé simple de l’indicatif.

On s’appuie alors sur des fiches mémo qui abordent les points suivants :

  • les terminaisons des verbes,
  • la conjugaison des auxiliaires « être » et « avoir »,
  • les principales valeurs de ces temps.

Ces cours de conjugaison ne sont pas accompagnés d’exercices.

Par ailleurs, en s’appuyant sur des fiches mémo, on étudie le fonctionnement de la phrase en révisant l’accord du verbe avec le sujet et en découvrant la phrase complexe. Il s’agit uniquement d’une initiation dont le but est que les élèves apprennent à délimiter les différentes propositions d’une phrase.

Le lexique de la navigation et de la piraterie est travaillé grâce à des exercices d’identification et de transformation. Il s’agit d’élargir le vocabulaire des élèves en les sensibilisant notamment à l’emploi de synonymes. Le corrigé de ces exercices est fourni à l’enseignant.

4. Deux évaluations sommatives

La lecture est évaluée grâce à l’étude d’un extrait du chapitre XV de L’Île au trésor qui raconte comment Jim Hawkins rencontre Ben Gunn. Les élèves doivent mobiliser des éléments explicites et implicites pour rendre compte de leur compréhension du texte. Une question les invite également à mettre en relation le texte et une illustration. Comme lors des épreuves du D.N.B., l’évaluation commence par des questions relatives aux compétences linguistiques et un exercice de réécriture est proposé. Le corrigé est fourni à l’enseignant avec un barème chiffré. Il est bien entendu possible de séparer l’évaluation des compétences linguistiques de celle des compétences de lecture en effectuant ces évaluations au cours de deux séances distinctes.

Une dictée est également proposée. Elle est accompagnée d’une version aménagée qu’on pourra distribuer aux élèves concernés.

Enfin, un travail d’expression écrite invite les élèves à réécrire le texte de l’évaluation de lecture en adoptant le point de vue de Ben Gunn. Une grille d’évaluation chiffrée est fournie. Les élèves pourront s’appuyer sur ce barème pour vérifier que leurs textes répondent convenablement au sujet et à ses attendus.

Ces séquences pourraient aussi vous intéresser...